Les Pièces Jaunes fêtent, cette année, leur 25ème édition. Il y a donc un quart de siècle j’avais eu  le plaisir de faire naitre cette petite idée avec le concours de mon compère et ami Laurent Terrisse. Je me réjouit qu’elle ai permis de soutenir plus de 8000 enfants hospitalisés et leurs familles. Derrière ce succès, des souvenirs de mes débuts…

La Fondation des Hôpitaux de Paris venait de naître, sous l’œil suspicieux de l’Assistance Publique, pour améliorer les conditions d’accueil des malades et de leurs familles à l’hôpital. Madame Chirac n’était pas encore présidente et la FHP ne disposait que pas des moyens importants. Nous avions donc imaginé cet événement pour permettre aux enfants d’agir pour d’autres enfants, sous une forme ludique et avec le concours des boulangers, en délestant leurs parents de leurs fonds de tiroirs… Des souvenirs tenaces mais le plaisir de voir cette opération de collecte de fonds continue à se renouveler.

Ainsi, cette année, la Fondation des Hôpitaux de Paris propose désormais aux internautes de créer leur propre tirelire Pièces jaunes pour pousser les amis à y effectuer des dons. C’est nouveau pour la FHP-HF qui entend ainsi marquer les 25 ans de sa collecte. Chaque internaute peut donc créer sa tirelire avec un objectif de dons affiché (30, 70 ou 500 euros…) charge à lui ensuite de rameuter ses amis. Le dispositif se double d’un concours sur la page Facebook de la Fondation. Pour « matérialiser », le don en ligne, la tirelire digitale donne un équivalent poids de l’argent collecté : 10 euros représentant 1 kilo. Les 25 plus « grosses » se verront récompensées d’un vide-poches en porcelaine de Limoges signé Bernardaud, une des entreprises qui soutiennent l’opération.

A la différence de la collecte physique limitée dans le temps (du 8 janvier au 15 février) les tirelires virtuelles auront une durée de vie fixée par leurs créateurs. Ce qui permet, espère la Fondation, de prolonger la collecte alors même que tous les organismes caritatifs redoutent une tendance à la baisse des dons. L’an dernier, le digital a représenté 6 % du total collecté.

25 ans plus tard, Les Pièces Jaunes sont toujours d’actualité pour faciliter la vie des enfants hospitalisés et notamment la création de maisons pour accueillir les parents.

Stéphane Godlewski

Source : Les Echos 14/01/14 – Lien FHP : https://www.tirelire.piecesjaunes.fr/